Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2016

Avril aux Buttes-Chaumont

Avril fait le fou aux Buttes-Chaumont. Il a revêtu un habit jaune et gambade dans les lieux pentus, sur les pelouses, colorant le jardin d'or et rivalisant avec le soleil généreux en ce début de printemps.
Des jonquilles étalent leurs corolles jaunes sur les massifs, les versants, formant un tapis inspirant la gaieté.
Les jardiniers font preuve d'audace et d'imagination pour nous offrir en cette période de morosité qui imprègne la société, un plaisir des yeux qui va droit au coeur.
Les rhododendrons près de la grande cascade jettent  leur note rouge égayant cet endroit sombre et humide. Un tel jardin au pied de l'immeuble est un présent des dieux, où l'on respire un air sans nuage qui manque au centre de la ville la plus belle du monde, Paris !
Les Parisiens sont-ils conscients de ce privilège ? Certes la vie des travailleurs est différente, qui affrontent la foule des transports en commun, dont le métro, un mélange de races et nationalités. C'est le lieu de la capitale le plus hétéroclite de la capitale parce que le moyen de se déplacer le plus rapide. Il faut en passer par là ou patienter dans les encombrements de la circulation, surtout aux heures de pointe : sortie de bureaux, d'écoles ...
lles "banlieusards" subissent ces inconvénients car ils ont l'avantage de rentrer dans leur logement surtout s'il est pourvu d'un jardin. Ce privilège compense les ennuis cités plus haut. Les week-ends ils ne sont pas obligés de quitter la ville pour des promenades en forêt ou des sports de plein air, y compris, à leur saison, la pêche ou la chasse.
Ceux qui ont l'esprit"citadin" préfèrent se promener dans nos belles rues avec les vitrines de magasins alléchantes, profiter d'une nature réduite : square, jardin ...
J'aime une nature ordonnancée mais aussi la diversité que l'on rencontre dans les forêts.
                                                                   PRINTEMPS

                                                 La saison juvénile éclabousse de rire
                                                 La nature qui fuse en soubresauts mutins.
                                                 Dans l'échevellement des nuages lointains
                                                 Un coin bleuté du ciel s'arrondit et s'étire.

                                                 Le printemps bat la diane et la forêt délire.
                                                 La sève de nouveau fidèle aux vieux instincts
                                                 Ranime la ferveur des souvenirs éteints.
                                                 La note du coucou redouble sur la lyre.

                                                 Puis monte un concerto vif et mélodieux
                                                 D'échos, de triolets d'oiseaux malicieux.
                                                 Déjà sur une branche une fleur est éclose.

                                                 Le coeur s'emplit de joie et devient puéril
                                                 Devant tant  de bienfaits, vibrante apothéose !
                                                 Que reviennent les jours tant espérés d'AVRIL!

                                                                              Marie-R. Delavay

16:12 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

10/09/2015

Anniversaire de Brigitte

L'Anniversaire de Brigitte
Ce samedi 5 septembre fut une belle soirée dans la maison de Brigitte et Marc, nichée dans la verdure, face aux monts du Lyonnais. Le ciel semblait bouder cette soirée mais un rayon de soleil vint réchauffer l'apéritif pris sur la terrasse dominant la piscine.
De suite l'ambiance fut détendue, amicale, chaleureuse. La famille éparpillée se ressoudait. C'était le temps des retrouvailles.
On ressentit au cours de cette rencontre familiale :
     - le réconfort moral de faire bloc ensemble jeunes et moins jeunes au sein d'un groupe ayant les mêmes affinités
     - une parenthèse où l'on oublie le quotidien, où l'on goûte le plaisir de vivre tout simplement
     - la chaleur humaine venant égayer la solitude du milieu professionnel où l'on rencontre des points de vue et de pensée différents voire opposés qui bloquent tout rapprochement, toute forme de sentiments
     - l'impression de perpétuer l'héritage des parents, le cocon familial où régnait l'insouciance
     - la douceur apaisante de se sentir aimé, loin des tourments familiaux qui laissent impuissants faute de solutions
La soirée se poursuivit par un repas digne d'un "traiteur' avec la dégustation d'une terrine faite selon une vieille recette familiale et le gàteau au chocolat d'anniversaire, clou de la fête.
La soirée se termina par le sketch improvisé, hilarant, d'un membre de la famille, comédien-né, qui nous amusa follement jusque tard dans la nuit. Celle-ci éclairée par la pleine lune fut un peu fraîche. Dommage ! car certains auraient peut-être aimé prendre le bain de minuit dans la piscine.

16:45 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

24/08/2015

Le DOORDIJVER III

 Doordiyver IIISur le Doordrijver, F & C nous accueillent sur leur superbe bateau très confortable.
La vie sur un bateau est l'école :
      - d'économie de gestes
      - rejet de ce qui peut être inutile, trop décoratif, encombrant, faute de place où chaque coin est utilisé pour rangement
      - développement de certaines qualités d'endurance, énergie car tout en étant vu sur un plan "festif", agréable, il faut  être sinon sportif du moins adapté physiquement à un certain "way of live", avoir le pied marin.
  C'est la vie que nous menions tout en visitant Hambourg, ville agréable, moderne, reconstruite en partie suite aux bombardements de la guerre, qui a conservé et restauré les restes de son passé, de l'activité portuaire des riches armateurs hanséatiques qui avaient le monopole nordique du commerce d'étoffes, d'épices etc... et construisaient de superbes demeures dont les vestiges s'allient à la modernité.

   Points de visite de la ville :
     -les entrepôts, vastes batisses en briques, classés monuments historiques par l'UNESCO
     -la Philharmonie, lieu culturel à l'architecture audacieuse, moins que celle de Paris.
     -des églises en réfection.
     -le port de plaisance à l'embouchure de l'Elbe où est amarré le Doordijver, ainsi que plusieurs embarcations de touristes, les "barcasses" qui organisent des tours sur l'Elbe et la mer du Nord.

15:55 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

01/07/2015

ASTRONOMIA


                                                  ASTRONOMIA

1- Les jardins de l'Observatoire                                     4- Sur cette corolle étoilée
    S'égayèrent l'été venu                                                  Que le zéphir dans le massif
    D'une rose en robe de moire                                         De sa caresse a dévoilée
    Reflétant son air ingénu.                                               Au sein d'un feuillage vert vif.

2- Cinq pétales... des étamines                                      5- Cette fleur nouvellement née
    Forment un bouquet sur son coeur.                               Grâce aux soins des chercheurs Meilland
    Ses ancêtres, les églantines,                                          De champagne fut aspergée
    Ont légué leur gène à la fleur.                                         Avec maint applaudissement.

3- Dans le ciel clair de pleine lune,                                   6- Cela valait bien un poème !
    Un astre en quête d'âme soeur                                       A la rose l'on octroya
    Cherchant sur la terre fortune                                        Après cet étrange baptême,
    Tomba comble de son bonheur,                                      Le nom savant d'Astronomia.

                                                 
                                                7- Les jardins de l'Observatoire
                                                    Fleuris de roses étoilées
                                                    De leurs cinq pétales de moire
                                                    Sont en ce haut lieu bien nommées.

                                                                           M.R.Delavay (Marivay)


      Poème écrit suite à la cérémonie du baptême de la rose prénommée Astronomia (en hommage à l'Observatoire)

                                         


17:02 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

30/06/2015

Baptême d'une rose

Baptême d'une rose
Le mois de juin réveille la nature. C'est la fête des jardins où la rose  est reine (Ronsard la célébrait déjà). Elle explose dans le moindre recoin, grimpe le long d'un mur. On la voit vivre, elle naît, expose toutes les facettes de sa beauté sous la clémence du soleil, puis perd ses pétales.
                           "Elle a vécu l'espace d'un matin"
Certains jardins (notamment les Buttes Chaumont) excluent les rosiers de leurs massifs. Les alentours du Bois de Boulogne s'honorent du charme des rosiers en pleine effloraison sous la lumière de juin.
La fleur asiatique papillonnante voudrait la détrôner mais par sa longue existence, sa sagesse, elle symbolisel la permanence. On voit son bouton s'épanouir, ses pétales se défroisser pour former une corolle fournie, elle peine, semble-t-il à mourir, perdant ses pétales lentement. Sa fragilité demande des soins et des endroits privilégiés.
Des chercheurs en laboratoire modifient sa croissance, ses coloris, la marient à d'autres gènes pour créer des espèces nouvelles, des nuances colorées.
La fête des jardins est l'occasion de son entrée dans la grande famille des roses par un baptême au champagne, parrainée par un nom célèbre du spectacle, de la politique ou autre, qui l'inonde de champagne, sous les applaudissements de la foule présente.
Il me souvient d'avoir assisté au baptême de la rose Astronomia à l'Observatoire de Paris, rose simple rappelant une étoile, qui orne depuis des plates-bande de l'Observatoire.

23:10 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

25/05/2015

HAMBOURG Parade

HAMBOURG Parade
Reçu sur e-mail de notre Hirondelle :
"Depuis une semaine, nous avons déplacé le bateau à Wedel qui se situe à 2Okms à l'ouest de Hambourg à cause des festivités du port.
Vendredi 8 mai n'est pas férié en Allemagne, of course ! Le temps était ensoleillé, nous en avons profité pour effectuer une balade pédestre de 2h3O le long de l'Elbe, direction Blankenese qui est une bourgade chic de la banlieue ouest de Hambourg. Elle est constituée d'un ensemble de maisons blanches, coquettes, toutes avec vue imprenable sur l'Elbe et adossées à une colline. Depuis l'Elbe, nous avons emprunté un dédale d'escaliers pentus et étroits  pour accéder au sommet de la colline. Là une maison avec un panneau nous indique que Brahms a vécu là un temps. C'est un véritable dépaysement, on se croirait un court instant sur une île grecque. Nous prenons le train direction Wedel.
Samedi 9 mai. Temps maussade, frais, entrecoupé d'averses. Nous renonçons à aller à Hambourg et restons sur le bateau.
Dimanche 10 mai. Temps gris et vers midi le soleil fait son apparition. Direction Hambourg par le train. C'est le dernier jour des festivités.
Sous un ciel bleu azur, nous assistons à la parade des bateaux à 15h sur l'Elbe. Le bateau des pompiers fait actionner toutes ses pompes à eaux qui se déploient en jets d'eaux ouvrant la marche. S'ensuit" un ballet d'embarcations de toutes sortes : bateaux trois-mâts, vedettes de police, bateaux militaires allemands ou danois, garde-côte, douane, brise-glace, bateaux à vapeur, bateaux à roue, le Louisiana, tous sont escortés de barcasses de touristes, de yachts ou voiliers de particuliers. Ce défilé se déroule dans un concert de sirènes que chaque bateau actionne lors de leur passage. Des milliers de badauds sont amassés le long des deux rives de la rivière.
Toutes les rues de la façade maritime  de Hambourg ont été coupées à la circulation routière et ont laissé place à une multitude de stands de restaurations (saucisses, crêpes, etc.), tee-shirts, et autres babioles. Ce fut un beau spectacle.
Ce jour, lundi 11 mai, beau temps. Mardi, nous déplacerons le bateau au port de Hambourg.
J'ai pris plein de photos de cette parade."

16:47 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1)

29/04/2015

NOCES DE DIAMANT

Noces de Diamant
Pourquoi cette pierre, emblème de 60 années de mariage ?
C'est la plus dure, la plus brillante, dit-on.
-Résister aux aléas de la vie conjugale qu'un rien fâcheux peut écorner ou briser
-Savoir s'accommoder de ce que le ciel envoie chaque jour souvent contraignant,  en désaccord avec l'attente prévisible. quant au train-train de la vie quotidienne.
-Vivre à deux dans l'insouciance, loin de l'angoisse du lendemain (ce qui ne manque pas d'inconscience), dans des lieux inconnus, sous des climats inhabituels, mener une vie sans souci du quotidien, une forme d'oisiveté ...
-Rompre  avec une vie quiète, tracée d'avance, pour un avenir incertain, sans regret, ni questionnement pratique, cela implique une dose de légèreté, il faut l'avouer à présent, ce qui fut qualifié en son temps de
"comportement aventurier", par un parent qui connaissait pourtant "l'aventure".
-Vivre à deux ne manque pas de charme.
-Vivre à Paris, le rêve!... à l'endroit et à l'envers ...
-Vivre à 3, à 4 dans une grande ville, de façon anonyme, loin de la famille, penser au présent suivi du lendemain. Il a fallu calculer, improviser, penser à l'avenir, gérer le quotidien, lutter contre l 'animosité entre familles.
Adieu la belle insouciance ! Enfin ce PASSE ne s'est pas trop mal PASSE...
-Est arrivé le moment où les enfants ont désiré quitter le nid familial.
-Profiter alors  de la vie parisienne est la récompense qui vient combler les aléas qu'il a fallu surmonter, gérer.
-La vie ne fut pas un long fleuve tranquille... pour arriver à 6O ans de vie commune où nous devons reconnaître les qualités qui caractérisent le diamant : la "résistance" pour arriver à la sérénité d'une vie bien remplie, sinon "brillante", du moins "heureuse".
Dans une campagne qu'un soleil printanier verdoie, en ce jour égayé par les fleurs, les bulles de champagne, se déroule la fête des noces de Diamant

"

 

......................................................................................................................................

15:36 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

13/04/2015

Relais & Châteaux

Relais et châteaux
Château de Courcelles (Aisne)
J.J.Rousseau aimait à flâner dans les jardins à la française. Racine, La Fontaine y séjournèrent. Jean Cocteau aurait dessiné la rampe du grand escalier du château.C'est un château historique.
Avant de parvenir dans ce coin de l'Aisne où se déroulèrent les combats sanglants de la guerre I939-4O, il faudra emprunter des routes longées de stèles évoquant le nom de jeunes gens tombés au combat.
Nous avons vainement recherché la tombe du Lieutenant Libis tombé sous les chars d'assaut ennemis à la tête de son bataillon de Cadres noirs de Saumur dès les premiers jours du combat, vainement car les cimetières français souvent mal entretenus sont nombreux, alors que les anglais et américains prennent un soin évident de leurs tombes
La vie de château est agréable le temps d'un week-end, sauf le souvenir des tristes évènements dont la région fut frappée.

La Ferme St-Siméon(Honfleur)
Fréquentée par les Impressionnistes (dont les murs de la salle à manger évoquent les oeuvres de Monet), qui venaient capter la lumière magique et changeante de l'estuaire de la Seine. On ne peut quitter les lieux sans faire un détour par Etretat, lieu mythique que je ne manquais pas de visiter tous les ans le temps d'un week-end.

La Fournaise Chatou Ile des Impressionnistes 784OO
Oh, Temps suspends ton vol !

Cette belle journée ensoleillée du mois de juillet invitait à une escapade à la campagne. Cette journée aurait pu être celle d'un samedi banal, mais la vie étant faite d'imprévus, celle-ci fut imprévisible mais préparée dans le secret depuis 6 mois !
La Maison de la Fournaise dans l'île des Impressionnistes, restaurant historique sur les bords de Seine dont les paysages paisibles inspirèrent Renoir, nous accueillit.
Les canotiers ne défilaient plus sur la Seine, mais l'âme de Renoir veillait toujours.
On était venu de loin pour cette journée d'anniversaire : les aînés de Lyon, Hambourg,-Alex s'était déplacé malgré la pression de ses études,- Romain dont l'inspiration poétique n'est pas tarie. Il est vrai qu'il avait obtenu un prix de poésie à l'âge de 12 ans. Son poème Oh Temps suspends ton vol était parfait.
L'invitation dans un Relais & Châteaux "O Temps suspends ton vol" prouve que la journée était placée sous le signe "Peinture et Poésie".
On regretta ce court moment de convivialité mais les plus courts ne sont-ils pas les meilleurs!.......

Auberge des Templiers Boismorand Bézard Loiret
Ancien relais de Poste situé dans la forêt d'Orléans où se déroulent à l'automne des parties de chasse. On découvre le bonheur de dormir sous un toit de chaume dans ce petit appartement coquet. Service avec groom, vaste salon avec feu de cheminée agréable par ces Pâques d'avril 2O15, repas dégustation servis par personnel nombreux, mets réalisés par cuisiniers toqués. Un moment d'évasion inoubliable!...

 

16:06 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

19/02/2015

Voyages Immobiles

Voyages Immobiles
Un faux pas malencontreux m'oblige à réduire ma mobilité. Adieu les promenades, le tour des Buttes en ce temps hivernal qui cependant laisse apparaître quelques rayons de soleil invitant à quitter le chaud logis pour respirer un air vivifiant. Que faire par cette quasi immobilité fortuite ? Patienter en attendant que cela passe! Pourquoi pas, me dit ma petite conscience, un voyage immobile ?
Deux livres attendent d'être feuilletés :
-Le Roman de la Russie Insolite de Vladimir Fédorovski:
Je me replonge dans ce voyage mémorable en Russie , que nous fîmes il y a peu de temps, très dépaysant, son histoire qui ne fut pas toujours un long fleuve tranquille. Quand ferai-je cette croisière (en projet) la descente de la Volga , près de Moscou où elle prend naissance jusqu'à la mer Caspienne où leurs eaux se confondent, près d'Astrakan, longue croisière au coeur de la Russie profonde ?...
-Immortelle randonnée: Compostelle malgré moi de J.-C. Ruffin
Ce livre m'a permis de faire le pèlerinage jusqu'à Compostelle dans les pas de J.C.Ruffin , pèlerinage que je ferai jamais car si j'aime bien la marche à pied, c'est une marche agréable, entrecoupée de pauses,  non le parcours du véritable Jacquet qui demande de gros efforts au corps (surtout aux pieds), mais les motivations de ce long circuit sont de toute autre nature...
De plus durant cette quasi immobilité forcée, Euterpe m'a visitée et inspiré deux poèmes :
Le Chant de l'Alouette et le Chant du Rossignol.
Tout est bien qui finit bien ...


14:10 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2)