Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2016

Melle Rose, béate

Melle Rose, béate
M. le cardinal de Noailles chassa de son diocèse Melle Rose, célèbre béate à extases, à visions, à conduite fort extraordinaire, qui dirigeait ses directeurs et qui fut une vraie énigme. C'était une vieille Gasconne,ou plutôt du Languedoc, qui en avait le parler à l'excès, carrée, entre deux tailles, fort maigre, le visage jaune extrêmement laid, des yeux très vifs, une physionomie ardente mais qu'elle savait adoucir; vive, éloquente, savante, avec un air prophétique qui imposait. Elle dormait peu et sur la dure, ne mangeait presque rien, assez mal vêtue, pauvre, et qui ne laissait voir qu'avec mystère. Cette  créature a toujours été une énygme, car il est vrai qu'elle était désintéressée, qu'elle a fait de grandes et de surprenantes conversions qui ont tenu, qu'elle a dit des choses extraordinaires, les unes très cachées qui étaient, d'autres à venir qui sont arrivées, qu'elle a opéré des guérisons surprenantes sans remèdes et qu'elle a eu pour elle des gens très sages, très savants, très pieux, d'un génie sublime, et qui l'ont conservé toute leur vie. Tel a été M. Duguet. Mlle Rose ayant longtemps vécu dans son pays où elle pansait les pauvres et où sa piété lui avait attaché des prosélytes, vint à Paris je ne sais à quelle occasion . De doctrine particulière elle n'en avait point, seulement opposée à Mme Guyon et tout à fait du côté janséniste.

11:38 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.