Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2016

LA PLUME

LA PLUME
"Avoir la plume", c'est être faussaire public, et faire par charge  ce qui coûterait la vie à un autre. Cet exercice consiste à imiter si exactement l'écriture du Roi  qu'elle ne se puisse distinguer de celle que la plume contrefait et d'écrire  en cette sorte toutes les lettres que le Roi doit ou veut écrire de sa main, et toutefois n'en pas prendre la peine. Il y en a quantité aux souverains  et à d'autres étrangers  de haut parage; il y en a aux sujets, comme généraux d'armée ou autres gens principaux par secret d'affaires  ou par marque de bonté , ou de distinction. Il n'est pas possible de faire parler un grand roi avec plus de dignité que faisait Rose , ni plus convenablement à chacun, ni sur chaque matière , que les lettres qu'il écrivait ainsi, et que le Roi signait toutes de sa main ; et pour le caractère  il était si semblable à celui du Roi, qu'il ne s'y trouvait pas la moindre différence. Une infinité de choses importantes avaient passé par les mains de Rose et il y en passait encore quelquefois ; il était fidèle et secret  et le Roi s'y fiait entièrement. Ainsi  celui des quatre secrétaires  du cabinet qui a la plume en a toutes les fonctions , et les trois autres n'en ont aucune ,sinon leurs entrées. Callières eut la plume à la mort de Rose.
(Rose imitait parfaitement la plume du Roi)

17:21 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.