Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2016

Le Pater (dixit Saint-Simon, in Mémoires)

Le Pater (dixit Saint-Simon, in Mémoires)
Breteuil ne manquait pas d'esprit, mais ne se plaisait pas à le tourmenter.
Un jour il se mit à parler hasardeusement. Mme de Pontchartrain le disputa et lui dit  qu'avec tout son savoir elle pariait qu'il ne savait pas qui avait fait le Pater. Voilà Breteuil à rire et à plaisanter. Mme de Pontchartrain à pousser sa pointe et toujours à le défier et à le ramener au fait. Il se défendit toujours comme il put et gagna ainsi la sortie de table. Caumartin qui vit son embarras le suit en rentrant dans sa chambre et avec bonté lui souffle : "Moïse". Le baron qui ne savait plus où il en était, se trouva bien fort, et au café remet le Pater sur le tapis, et triomphe. Mme de Pontchartrain alors n'eut plus de peine à le pousser à bout, et Breteuil après beaucoup de reproches du doute qu'elle affectait , et de la honte qu'il avait d'être obligé à dire une chose si triviale prononça magistralement que personne n'ignorait que c'était Moïse qui avait fait le Pater. L'éclat de rire fut universel. Le pauvre baron confondu, ne trouvait plus la porte pour sortir; chacun lui dit son mot sur sa suffisance . Il en fut brouillé longtemps  avec Caumartin et ce Pater lui fut longtemps reproché . Son ami le marquis de Gesvres qui quelquefois faisait le lecteur et retenait quelque mot qu'il qu'il plaçait comme il pouvait, causant un jour dans les cabinets du Roi et admirant en connaisseur  les excellents tableaux qui y étaient, entre autres plusieurs crucifiements  de Notre Seigneur de plusieurs grands maîtres,  trouva que le même en avait fait beaucoup. On se moqua de lui et on lui nomma les peintres différents  qui se reconnaissaient à leurs manières. "Point du tout, s'écria le marquis ; ce peintre s'appelait INRI. Voyez-vous pas son nom sur tous ces tableaux?" On peut imaginer ce qui suivit une si lourde bêtise et ce que put devenir un si profond ignorant. 

00:43 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.