Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2015

LE VENDREDI ROUGE



                                                  LE VENDREDI ROUGE

                                     Branle bas des wagons onze et douze Thalys
                                     En ce paisible soir de retour de vacances...
                                     Affolement soudain des voyageurs surpris
                                     Dans un état d'esprit loin de toutes défiances.

                                     Fuite vers le Salon impossible d'accès...
                                     Sirènes en actions... train portières closes...
                                     Abandon des objets çà et là dispersés,
                                     Passe-temps désormais bien dérisoires choses.
                                    
                                     Le drame se lit dans les regards hébétés
                                     Des êtres impuissants devant la tragédie.
                                     Lorsque coule le sang on devient inquiets,
                                     Lorsque la mort est proche on pense à la survie.

                                     Mais trois américains, au mépris du danger,
                                     Avec l'élan du coeur honorant leur jeunesse,
                                     Attaquent en soldats qui doivent protéger.
                                     Face à l'adversité leur bravoure se dresse.

                                     En ce vendredi rouge eut lieu un attentat
                                     Déjoué par les gars d'une nation amie.
                                     Qu'ils soient remerciés pour leur noble combat
                                     Remporté sur les lois prônant la barbarie.

                                                                         M.R.Delavay
                                                                        (21 août 2015)

16:35 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.