Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2015

Baptême d'une rose

Baptême d'une rose
Le mois de juin réveille la nature. C'est la fête des jardins où la rose  est reine (Ronsard la célébrait déjà). Elle explose dans le moindre recoin, grimpe le long d'un mur. On la voit vivre, elle naît, expose toutes les facettes de sa beauté sous la clémence du soleil, puis perd ses pétales.
                           "Elle a vécu l'espace d'un matin"
Certains jardins (notamment les Buttes Chaumont) excluent les rosiers de leurs massifs. Les alentours du Bois de Boulogne s'honorent du charme des rosiers en pleine effloraison sous la lumière de juin.
La fleur asiatique papillonnante voudrait la détrôner mais par sa longue existence, sa sagesse, elle symbolisel la permanence. On voit son bouton s'épanouir, ses pétales se défroisser pour former une corolle fournie, elle peine, semble-t-il à mourir, perdant ses pétales lentement. Sa fragilité demande des soins et des endroits privilégiés.
Des chercheurs en laboratoire modifient sa croissance, ses coloris, la marient à d'autres gènes pour créer des espèces nouvelles, des nuances colorées.
La fête des jardins est l'occasion de son entrée dans la grande famille des roses par un baptême au champagne, parrainée par un nom célèbre du spectacle, de la politique ou autre, qui l'inonde de champagne, sous les applaudissements de la foule présente.
Il me souvient d'avoir assisté au baptême de la rose Astronomia à l'Observatoire de Paris, rose simple rappelant une étoile, qui orne depuis des plates-bande de l'Observatoire.

23:10 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.