Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2014

Le roi d'Espagne

Le roi d'Espagne, Juan Carlos, au mois de mai 2014, abdique en faveur de son fils qui prend le nom de Félipe VI. C'est un Bourbon issu de la famille de France régnante à l'époque. Saint-Simon dans ses Mémoires (tome 1 de la Pléiade) relate l'installation d'un Bourbon sur le trône d'Espagne.
Le roi d'Espagne Charles II n'avait point d'enfant ni aucune espérance d'en avoir à cause d'une infirmité de toute sa vie qui augmentait à vue d'oeil.
Le roi Guillaume III d'Angleterre entreprit de pourvoir à cette vaste succession. Il n'aimait ni la France ni son roi dont il craignait l'agrandissement car la puissance de la France était grande ainsi que sa réputation en Europe à cause de sa situation contiguë par terre et par mer de tous les côtés de l'Espagne. Son dessein était de favoriser la maison d'Autriche et il incita le roi d'Espagne à signer un testament désignant l'Autriche héritière.
Le roi Charles II très affaibli, ne sachant se décider quant à sa succession prit conseil du pape Innocent XII dont la probité, l'ascendant moral et la Foi pesaient sur les cours d'Europe, qui trancha et conseilla au roi d'annuler  le premier testament, prenant la décision de donner la succession du roi d'Espagne "au second fils du Dauphin de France", le duc d'Anjou, (les deux autres fils étant le duc de Berry et le duc de Savoie), décision prise dans le plus grand secret qui prit de court toutes ambitions opposées, dès que le contenu du testament fut connu.
Le roi Charles II mourut peu de temps après le jour de la Toussaint 1700, à l'âge de 39 ans.
Le deuil célébré, le testament fut ouvert et surprit certains membres de l'entourage convaincus d'une issue en leur faveur. Louis XIV, roi de France, demanda réflexion avant d'accepter les termes du testament qui avantageait son petit-fils, puis entre "la messe et la chasse" donna son avis favorable.
Le duc d'Harcourt ambassadeur en Espagne à deux reprises ne fut pas étranger à la détermination de Charles II de tester en faveur du duc d'Anjou. Jean-Denis, marquis de Blécourt, qui l'accompagnait oeuvra également dans ce sens.
Le duc d'Anjou devint roi d'Espagne sous le nom de Félipe V. ll fut reçu avec sa longue suite à Madrid avec faste et maintes réjouissances. Il épousa la fille du duc de Savoie

16:56 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour tous ces renseignements, c'est fort instructif. Puis-je toutefois suggérer que Felipe en espagnol signifie Philippe ? On diraitt"Philippe VI", et on ne risquerait tout de même pas de le confondre avec Philippe VI de Valois au XIVe s....

Écrit par : collignon | 07/07/2014

Les commentaires sont fermés.