Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2013

GIOTTO - KEITH HARING

Giotto Le sermon aux oiseauxGIOTTO
Par ce printeps pluvieux, comment employer son temps. La vie culturelle de Paris pourvoie à cette lacune avec deux expositions à l'opposé l'une de l'autre mais intéressantes toutes deux.
Giotto (1267-1337 à Florence)
On dit qu'il révolutionna l'art de figurer passant du style byzantin hiératique, idéal mais figé en employant la perspective  pour suggérer la profondeur, les volumes, en jouant de l'ombre et la lumière sur les visages et les corps. Pour lui "l'ici-bas" prévaut "l'au-delà"
Au Louvre, l'aile Sully, salle de la Chapelle, une trentaine de ses chefs-d'oeuvre sont exposés. Une mise en garde est faite quant aux signatures car Giotto faisait appel à des Maîtres indépendants formant des "compagni", sauf pour la stigmatisation de St François d'Assise (1298) avec un prédelle montrant la prédication du saint aux oiseaux, notamment pour le programme d'ensemble de la vie de St-François.
Une crucifixion  (1330-35) conçue par Giotto mais serait exécutée par Maître Giovanni Barrile dont le fond possède un paysage mais était doré à l'origine .
La Vierge à l'Enfant sur un trône, peinte avant 1290 vient de Florence. Présentation frontale non de biais, siège en marbre non en bois. Traits fins de la mère, joues roses de l'enfant sont des détails modernes
Dieu le Père en majesté sous les traits du Christ pleins de douceur.
Assomption de la Vierge dans les bras du Christ,dans un dossale (retable horizontal) entouré du cycle de la Mort de la Vierge (8 épisodes) de Maître Cesi, d'après la Légende de Vorodine.

KEITH HARINGkeith haring.jpg
Ce dessinateur plus que peintre est exposé au Musée d'Art Moderne après Basquiat morts tous deux du sida, jeunes. Keith utilise des procédés pour fustiger l'histoire en marche, il défend le droit des hommes à survivre au capitalisme, à la religion, à la mécanisation, au nucléaire, aux épidémies. Ses dessins illustrent autant de combats. Son pinceau suit une ligne pure, souligne ses dessins. Sous une forme ludique, il intéresse l'oeil du public.
"J'essaie de faire des images lisibles qui n'ont pas besoin d'explications extérieures " dit-il.

16:43 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.