Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2012

Eté 2012

Printemps maussade. Beaucoup de pluies peu de soleil. L'été 2012 sera-t-il comparable à celui de 1987 ?Le mois de mai 1987 n'était guère priometteur comme indiqué sur ce poème :

                                      L'ETE NE VIENDRA PAS ...
               L'été ne viendra pas semer de fleurs la Seine,
               De rires les bateaux aux sillons écumants,
               De ronces les pavés de la rue où se traîne
               Mai abreuvé de pluie au verre du printemps.

               L'été ne viendra pas dans les fêtes rustiques
               Danser autour des feux le soir de la Saint-Jean,
               Suivre pieusement les défilés bibliques
               Où filles et garçons font offense à Satan.

               Mais l'été reviendra sur le pas de ma porte
               Répandre la moisson qui jaillit de sa main,
               Le front ceint de l'aura du Dieu puissant qu'escorte
               Celui qui vit en paix, sans souci de la faim.

               L'été suit son chemin dans une vague errance
               Empruntant des sentiers qui aux tracés incertains,
               Il poursuit une voie en dépit de l'outrance,
               L'été sera tenté par nombre de destins,

              Quand au jardin public naît la première rose,
              Que la bûche se meurt lentement au foyer,
              Qu'avec des mots d'espoir la vie est moins morose,
              Que la raison l'emporte à force de penser ...

                                   MR Delavay Mai 1987 Mois très pluvieux

17:10 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.