Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2010

Le Reste est Silence

Le Reste est silence de Carla Guelfenbein (Chili)
C'est encore un livre étranger, intense, avec des situations analysées qui frappent l'imagination. Ce livre raconte une histoire triste parce que les personnages(d'une famille recomposée) pourraient être heureux et ne le sont pas (maladie d'un enfant, Tommy, au centre du récit que son état physique isole, secret de la judéité qui n'ose se révéler, de la mort réelle de Soledad, la mère de Tommy). Chacun a sa Vérité.
Voir page 230 :"Rien n'était plus important que d'avouer résolument la vérité ...L'ennui c'est que chacun croit que la sienne est la seule autour de laquelle tournent toutes les autres... Quand je leur dirai que j'ai ouvert la cage, ils penseront que je mens... Le grand'père que c'est la faute à papa et ce sera Sa Vérité ...Alma pensera que j'ai agi par dépit...et ce sera Sa Vérité...Papa pensera que j'ai besoin de me faire remarquer et ce sera Sa Vérité ...Un vol d'oiseaux traverse la terrasse et ne veulent pas de la liberté. Peut-être qu'eux aussi ont Leur Vérité"
Pourquoi faut-il que ce soit des livres étrangers qui m'interpellent alors que les écrivains français (Houelbecq, Marc Lévy, très prolifique en ce moment sonnent creux ?
Dans ce contexte, les pensées non avouées , ignorées de l'adulte d'un enfant qui se construit avec les non-dits des adultes, qui recherche la vérité qui lui est tue s'aperçoit que chacun se réfugie dans Sa Vérité.
Est-ce parce que la recherche de sa vérité était insoluble que Tommy a décidé de disparaître ?

Les commentaires sont fermés.