Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2010

Soulages

Soulages à Beaubourg
Ballet noir des grandes toiles suspendues dans l'espace comme par magie. Le noir envahit tout dans un jeu de mat et de brillant où joue la lumière qui laisse apparaître des rayures argentées. Le noir n'est jamais noir, le blanc n'est jamais blanc , la couleur surgit en reflets tou comme dans l'oeuvre de Rothko. Cela pourrait illustrer le "Pur Rien" de Guillaume, 1V, duc d'Aquitaine ,qui renvoie à la solitude du peintre qui interroge le spectateur assez dubitatif devant ces oeuvres dénuées de sens.
Par cette-après-midi morose d'un hiver très froid, les rares visiteurs regardent  et font preuve d'imagination essayant de se distraire de la mélancolie qui règne ce jour à Beaubourg.

17:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.