Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2010

Teotihuacan Mexique

TEOTIHUACAN Mexique Exposition

Le site de Teotihuacan est présenté par le Musée des Arts Premiers, quai Branly.
Le Jaguar de XALLA, yeux cerclés, au front  l'étoile de Vénus, nous accueille à droite de la salle où s'ordonnance l'exposition. Au centre, la maquette permet de saisir le paysage rocailleux et désertique qui se situe au nord de la capitale Mexico. Les pyramides de la Lune et du Soleil se dressent de part et d'autre  de l'allée des Morts. Pendant 6OO ans cette civilisation prospère est laissée à l'abandon jusqu'à ce que les Aztèques en découvrent les ruines qu'ils appellent Teotihuacan, "la cité des Dieux".
La cité qualifiée de théocratique et pacifiste s'est avérée pratiquer des sacrifices humains et le militarisme, après les découvertes dans les sous-sols des pyramides du Soleil et de la Lune :
-statuettes de prisonniers sacrifiés portant traces de cordes aux membres et au corps les attachant debout à un piquet
-vases qui auraient contenu du sang ce qui laisse supposer que pour plaire aux Dieux, il fallait les abreuver de sang.
Plusieurs pièces très grandes ou plus modestes évoquent la culture de ce peuple remontant au 1° siècle avant JC dans une cité prospère, point de convergence des grandes cérémonies  rituelles de Méso Amérique,ayant des notions cosmiques, puis détruite en surface pour différentes raisons avancées, sans aucune probante,jusqu'à  la découverte des Aztèques (invasion, incendie, fin de règne ...)
Cette civilisation intéressante diffère des cultures occidentales sur bien des points :
 -la cité est entourée de montagnes volcaniques qui fournissent la pierre servant aux sculptures. Or 1° inconvénient : les habitants des lieux ne possèdent pas de moyens de transport (ils connaissent le cercle, mais pas l'essieu, donc la roue, l'attelage permettant de véhiculer la matière première. Il semble qu'ils n'avaient pas d'animaux de trait (le cheval fut introduit par Fernand Cortez en 1519.), ce qui laisse supposer que des tonnes de roches ont été transportées à dos d'homme de la montagne jusqu'au site 
2° inconvénient ils ne connaissent pas le fer servant à confectionner des outils pour sculpter la pierre ( des cordages et des pierres par frottement semblent avoir servi) (dixit la conférencière)
3° particularité : il n'y avait pas de cimetière : les corps privés de vie retournent à la Terre et la vivifientCependant la peau est préservée servant de vêtement : une statue  représente un homme recouvert de peau humaine, épiderme contre sa peau et l'extérieur portant  des traces d'écorchure  pour le détacher de la chair qui est laissée à l'air libre.
Les DIEUX
 -Dieu du Feu représenté sous les traits d'un vieillard
 -Dieu de la Pluie TLALOC aux yeux cerclés
 - Serpent à plumes QUETZCOALT représenté dans les fresques aux couleurs fraîches et dans d'imposantes sculptures.
Autour de la pièce dans des vitrines, plusieurs objets de la vie quotidienne en nacre, obsidienne,colliers de coquillages vases anthropomorhes représentant des dignitaires obèses (signe de puissance, domination) La société  était hiérarchisée.
Beaucoup de mystère règne encore autour de cette civilisation, éteinte puis découverte  grâce à des fouilles longues et minutieuses.MRDelavay Delavarrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

16:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.